dimanche 21 août 2016

Dates de rentrée




Les cours :

Pour la Malle aux arts rentrée le lundi 3 octobre et le jeudi 6 octobre
Pour l'atelier Mo cours le 20 septembre, le 4 octobre, le 18 octobre le 8 novembre, le 22 novembre, le 6 décembre
Cours du mercredi à Colomiers le 5 octobre
MJC cours du mercredi le 5 octobre
Cours du jeudi le 6 octobre
Cours du samedi à Colomiers : le 24 septembre
Pour Montaigut : à voir avec Liliane



Pour toute inscription : nathalieparadis@neuf.fr
Pour tout renseignement idem




mercredi 17 août 2016

La rentrée à petits pas

La mi-août est passée et il est temps à présent de préparer la rentrée !






Dominique et Nicole, du magasin Dalbe, (boulevard d'Atlanta, sortie Croix Daurade) m'invitent à exposer 8 aquarelles pendant tout le mois de septembre !


De plus j'animerai une journée aquarelle avec des démonstrations à partir de 14h au magasin le samedi 17 septembre !


Venez faire un tour, je vous présenterai et dédicacerai le premier livre de ma collection "Périples" .
On parlera crayons, papier, aquarelle et voyage puisque cette année je repars en Inde !



Cette année j'expose aussi deux portraits réalisés en préparation de la démo de Toulouse en 2014, au salon de Colomiers,  et je l'espère, sous réserve de sélection, quelques aquarelles de voyage, au festival d'aquarelle et du carnet de voyage d'Aiguillon du 15 au 30 octobre. Mais je vous en reparlerai.

Pour les cours pensez à vous inscrire ou à vous réinscrire !


Chez Mo le 1er et 2 septembre pour des cours un mardi sur deux

2 place Riché, quartier Lalande
Annick 06 23 09 35 64


A la Malle aux arts :


(affiche réalisée par Fabrice Guisiano)

Et à la MJC Roguet :


http://www.mjcroguet.fr/inscriptions/




Pour celles et ceux qui reviendront à l'atelier de Colomiers, vous connaissez le chemin et vous avez mon adresse mail !

Je vous attends !

Belle fin d'été à vous !




jeudi 4 août 2016

Une séance d'aquarelle à Bordeaux avec JC Sekinger


« Pour être un bon peintre, quatre choses sont nécessaires : Un cœur doux, un regard précis, une main légère et des pinceaux toujours bien lavés »
Anselm Feuerbach (1829 - 1880)

Voici la devise de cet artiste bordelais discret et persévérant.
Il organise des séances d'aquarelle à Bordeaux, les 6 et 13 août au jardin botanique, près des nénuphars. 
Si vous êtes par là, faites vous plaisir !

samedi 23 juillet 2016

Carnet de voyage : lac Tonle Sap





Voici la photo de départ , je l'ai déjà un peu transformée puisque j'ai opté pour un recadrage carré.






Première étape (après l'esquisse au critérium)

Puisque je travaille sur Arches : poser la gomme à masquer là où je veux préserver des clairs ou des blancs est la première chose à faire. La finesse des traits à protéger, ou bien la proximité de couleurs sombres potentiellement envahissantes, ou encore la nécessité de passer plusieurs lavis sur ces zones à protéger sont mes critères principaux justifiant l'emploi de ce liquide à base de latex qui recouvre le papier et ne peut être peint.
Bien le laisser sécher !!


Format : 66 x 66
Le papier, du 300g,  est juste posé sur la table ;)




Mes palettes avec tous les bleus, tous les rouges, tous les jaunes dont je dispose, ou presque.





Deuxième étape :


Je commence par poser des lavis bleus dans le ciel, sans tout remplir, puis des bleus dans l'eau et lorsque le bleu du ciel a séché je commence par les jaunes et les verts anis des arbres. 


Je peux passer sans hésitation par dessus la gomme à masquer qui protège les graphismes des joncs.




Troisième étape: 


Je peux commencer à colorer les maisons dont j'ai réservé là encore quelques parties que je souhaite garder intactes pour l'instant.





Je repasse plusieurs lavis de différents bleus pour l'eau, en laissant sécher entre chaque passage, jusqu'à obtenir les valeurs souhaitées. 4 passages seront nécessaires, voire davantage, tout dépend de votre façon de doser le pigment dans votre pinceau.

Quatrième étape :


Je pose différents tons sombres à l'intérieur des joncs pour leur donner du relief, puis je retire la gomme à masquer.




Pour cela, j'utilise un gant de toilette que je frotte sur le papier.


 AVANT :


APRES :







Détail des joncs, avant et après retrait de la gomme à masquer.






Détail des reflets,  après retrait de la gomme à masquer.





Détail des sombres posés pour donner du relief aux joncs.




Photo référence



Résultat presque terminé, j'ai enrichi les détails des maisons, il me reste à affiner les reflets:
 Demain ! 
Ce sera le moment d'utiliser les rehauts d'opaques !



Je poserai aussi un dernier lavis bleu sombre pour enfoncer le bas des joncs dans l'eau.

NB : J'ai été très surprise par le temps de séchage très long du papier Arches, plus long que le papier Moulin du Coq que j'emploie habituellement. Sans doute les fibres de coton retiennent-elles mieux l'eau que les fibres en cellulose, et cela, ici, malgré l'absence de trempage préalable.






Voilà le résultat final, j'ai utilisé des opaques en petites touches pour donner des matières aux baraques flottantes et aux barques, puis, j'ai affiné certains blancs à l'aide d'un petit feutre fin Derwent.

La transposition en noir et blanc permet de bien visualiser le travail des valeurs.
C'est une composition un peu déconcertante pour les occidentaux car les masses sombres positionnées à droite sont à l'inverse de ce que l’œil habitué à lire de gauche à droite attend.
Je suis contente de cette inversion inattendue. Les formats carrés obligent à chercher loin des sentiers battus des compositions un peu différentes de celles auxquelles nous sommes un peu trop formatés.
Ici, l’œil curieux finira sa course en haut à droite et se régalera (je l'espère) des textures que j'ai cherché à y créer.