mardi 13 juin 2017

Fond à l'aquarelle en mouillé sur mouillé




Encore une petite vidéo (un peu moins rapide que la précédente) pour montrer un des basiques de l'aquarelle : le fondu de plusieurs couleurs pour réaliser un fond harmonieux.

Ici nous avons utilisé trois jus préparés au préalable dans la palette : un violet à tendance bleue , un violet à tendance rouge, et un orangé. (à base de bleu colbalt, rouge alizarine, jaune auréoline)

Les consignes de départ sont :

1- préparer les trois jus dans la palette
2-humidifier largement l'espace autour des fleurs avec un gros pinceau à lavis en allant du général aux contours.
3- choisir un espace qu'on laissera blanc pour aérer la composition.
4- faire voyager les couleurs d'un côté à l'autre, de façon à ce que l’œil circule autour des fleurs et aussi à travers les fleurs.

Le son se gâte vers les 3 mn mais ça revient à la fin, il faut que j'apprenne encore un peu pour les vidéos (mais j'en ai bien l'intention) :)









merci à Jeya pour sa collaboration patiente !
C'était son premier fond et elle est en première année !







mercredi 7 juin 2017

MJC Roguet: fleurs blanches à l'aquarelle


Tout commence toujours par un dessin plus ou moins succinct, ici, il importe de bien faire revenir les axes des pétales vers le centre de la fleur et de bien visualiser la structure générale de la corolle en ellipses.





Ensuite, on peut commencer à poser les premiers jus des couleurs pures dominantes, sur papier sec, de façon à garder un maximum d'intensité.
Par superpositions de glacis on obtient les couleurs secondaires : orange, violacé, vert ...et de plus en plus de nuances de blancs colorés, et / ou de gris colorés.









Il ne faut pas , comme ci-dessus marquer trop fortement au crayon la limite entre les étamines et les blancs des pétales ! Heureusement cette erreur va pouvoir être atténuée !





La lumière du soir n'est pas la plus adaptée mais on fait avec ce qu'on a!
Le groupe du mercredi soir est un groupe qui travaille sérieusement, ou plutôt, devrais-je dire qui se détend sereinement ? ;)




Le jeudi matin , la lumière naturelle est au rendez-vous, et c'est Michel, l'un de mes premiers inscrits historiques à la MJC qui entreprend de nous faire une magnifique démonstration d'aquarelle, avec mes conseils les plus avisés évidemment !
Nous avons préparé pour ce fond trois gris colorés, un à dominante bleue, un à dominante violette et le troisième, orangé. La consigne est de mouiller tout l'entourage des fleurs, et de choisir un coin à laisser blanc papier.








Le fond humide permet aux différentes parties du fond de bien se répartir et de se mélanger entre elles !







Ça me fait plaisir lorsque les élèves suivent mes recommandations à la lettre, car cela facilite grandement l'assimilation de toutes les autres consignes nécessaires à l'apprentissage exigeant de l'aquarelle !
Pour chaque élève quelques instants sont nécessaires pour trouver les gestes justes, éviter les petits écueils comme négliger les contours ou paniquer parce qu'un jus n'est pas prêt dans la palette ! Une bonne préparation des couleurs en jus et des pinceaux sous la main, quelques minutes d'attention et on obtient de très jolis fondus ! 

Cette fois c'est Olga qui se jette à l'eau !





Que voici une palette bien propre et bien ordonnée ;)





Attention aux sertis involontaires !



Autres exemples de réalisations d'élèves :






mercredi 10 mai 2017

Et si on faisait un éléphant à l'aquarelle ?




Quand j'étais petite, dans les années 60, 70, si voir un éléphant en Europe était rare et impressionnant, jamais je n'aurais pensé qu'un jour ils pourraient être classés comme "espèce menacée". Et je jouais en toute innocence sur un piano orné de touches d'ivoire ...
Éléphant est un vocable général qui désigne aussi bien les mammouths que les éléphants que nous connaissons (pour les avoir vus évoluer dans les cirques ou pour les plus chanceux d'entre nous, dans des safaris).
On en préserve encore quelques centaines dans des réserves en Afrique et en Asie. En Inde où j'en ai vu dans un sanctuaire ils ne sont pas aussi bien traités qu'on pourrait le croire, et si le tourisme justifie leur préservation, c'est un bien fragile rempart contre tous les trafics et le braconnage.
Ganesh est un dieu hindou affublé d'une tête d'éléphant, ayant eu la sienne malencontreusement sectionnée par son propre père, celui-ci a tenté de "réparer" son crime en lui donnant la tête du premier animal rencontré sur le chemin ...étrange histoire ! J'y vois le symbole de l'inconséquence humaine, seule espèce à lever la main volontairement contre sa propre progéniture ou contre son partenaire. 


En ce qui concerne les exercices réalisés ici par les élèves du samedi, il s'agissait de commencer par un lavis de fond pour poser le décor, puis le corps de l'éléphant est mouillé et les nuances orangées sont superposées dans l'humide. On procède ensuite à des enlevés avec un pinceau doux (sans tout enlever cependant) de façon à recréer des zones claires.






Veillez à ce que l'embonpoint du pachyderme ne dépasse pas le genou.
Cette condition respectée, le plaisir que vous donnera la contemplation de l'animal n'aura d'égale que son immense vulnérabilité naturelle devant les éternels destructeurs que nous sommes.





mardi 2 mai 2017

Expo Galerie de l'écharpe clap de fin


Une semaine d'exposition c'est court lorsque les visiteurs se succèdent et grâce à eux tous, nous ne nous sommes presque jamais ennuyés (je n'ai pas beaucoup avancé mon livre) ! Entre midi et deux une accalmie parfois nous permettait de reposer nos voix fatiguées à force de présenter nos travaux, surtout en fin de semaine ! 
Globalement la semaine a été riche de rencontres et de surprises. D'anciennes élèves, des encore élèves et des futur(e)s élèves, des amis, la famille, mais aussi des inconnus se sont succédés devant les cimaises. 






Laurence ;)


Dagmar et Suzie ;)



Véronique ;)


Sylvie et son époux ;)


Yvette et Michelle ;)


Jean Marc Laîné du site "aquarelle et pinceaux" est passé par là ;)

Nous avons aussi eu la visite d'un ou deux personnages divertissants... un monsieur me dit "je n'aime pas du tout ce que vous faites", il enchaîne " c'est trop violent toutes ces couleurs, désolé de vous froisser" je lui réponds en souriant "je suis infroissable", enfin il me confie " je n'aime pas l'Afrique"...Moi : "il s'agit du Cambodge..." ... (blanc) lui : "de toute façon, je ne supporte pas la pauvreté"...Et puis, "vous savez, je peins...mais pas du tout comme vous..plutôt genre surréaliste ..."



;) bon, je n'en dirai pas plus ...


(Fabrice, toujours volontaire en cuisine,  a mis la main à la pâte pour préparer les petites bouchées aux tomates confites du finissage...)




Des élèves du samedi se croisent ...le samedi : Julien ;)



Geneviève ;)



 Anne-Marie des mercredis à la maison vient avec son époux (bonne stratégie) ;))



 Maria, une de mes toutes premières élèves avec une amie, et Marie Line, ancienne du lundi soir ;)




Marie Madeleine, toujours radieuse et présente ;), un soutien inconditionnel !




Claudine et Victor ;)



Nous aurions pu finir par ne plus nous encadrer, Fabrice et moi, mais contre toute attente, même si psychologiquement elle nous a demandé un investissement important, cette semaine d'expo a surtout servi à encore mieux comprendre nos façons de travailler. 
Croiser nos deux types d'approches a intrigué nos visiteurs qui se sont pour la plupart piqués au jeu des interrogations suscitées par les recherches plastiques de Fabrice qui a animé l'exposition en continuant à travailler sur place, vernissant ses huiles ou bien crayonnant sans relâche ses cahiers.






Un GRAND MERCI à vous tous et toutes qui vous êtes déplacés pour cette exposition ! Je ne vous ai pas tou(te)s cité(e)s , loin s'en faut !